J’étais des nombreux observateurs du monde de l’immobilier commercial et du retail qui depuis des années attendaient l’ouverture de Rive Gauche ( depuis 2006) avec de plus en plus de circonspection. C’est fait et il est important de rendre hommage à la persévérance des promoteurs et à la volonté de la Ville de Charleroi de repenser son Centre-Ville et de faire de cette ouverture un signal fort du début du renouveau de la ville. J’ai trouvé fantastique de lire dans les yeux lors de mes échanges avec les commerçants et les visiteurs ce sentiment de fierté et d’impression d »exister » à nouveau sur la carte de la Belgique du moins au niveau commercial. Pour l’observateur un peu plus averti, l’impression positive est vite tempérée lorsque l’on prend de la hauteur au sens propre comme au sens figuré et que l’on pousse sa visite aux rues adjacentes et à Ville 2.J’avais eu une impression similaire il y a quelques années lors de l’ouverture du dernier retail park à Verviers qui était entouré quelques mois après son ouverture d’une véritable friche commerciale constituée des ex-rues commerçantes complètement vidées. C’est pour l’instant à nouveau le ças avec Rive Gauche. Bien entendu j’ai lu les différentes déclarations des politiques et des promoteurs qui indiquent que cette ouverture n’est que la première étape de la relance du Centre-Ville et que les 7 accès dont est doté le Centre ont pour vocation justement d’irriguer les autres rues. Je demeure persuadé qu’une action immédiate doit être entreprise en terme de rénovation des rues entourant le Centre en terme d’image, de niveau des loyers demandés par les propriétaires, de rénovation des parkings sous peine de basculer dans le scénario de l’ilot de prospérité entouré de friches commerciales ce qui pourrait avoir un impact sur l’image du projet global à moyen terme. De même Ville 2 malgré son agrandissement il y a quelques années souffre de la comparaison en terme d’image( food-court, allées remplies de stands divers). Malgré des avantages concurrentiels importants( entrée du ring,cinémas, parkings gratuits),Ville 2 sera impacté dans un premier temps par l’attrait de la nouveauté qui est passager mais plus certainement par l’offre et les Enseignes maîtresses que sont Primark et Kiabi. Seule une stratégie de mise en avant du parking gratuit, le renforcement de l’aspect leisure et une rénovation pourrait le sauver d’un déclin annoncé. Enfin si les habituels communiqués de victoire sont normaux, je serai rassuré que la Ville analyse dans quelques mois, le cumul de visiteurs Rive Gauche-Ville 2

J’ai visité le Centre le lendemain de son ouverture , cet élément devant être pris en compte comme d’habitude au niveau de mes remarques positives ou négatives.

J’ai aimé

-L’intégration réussie du bâtiment dans le Centre-Ville et le dégagement ainsi créé qui donne une vraie aération à la ville et son boulevard Central.
-Autant je pense que l’architecte et la ville auraient pu être plus ambitieux au niveau architectural( Mediacity) autant le mariage verre, briques est une réussite.
-L’entrée principale sur la place avec cette transparence donnant sur la place Albert 1er. ( A quand le retour du marché)
-Les nombreuses entrées donnant sur plusieurs rues ou galeries qui pourraient confirmer le bien fondé de l’option « fusion » extérieur, intérieur en particulier si de l’horeca vient s’y installer.
-La lumière du jour sur les étages 1 et 2 et l’espace laissé en face de Zara qui pourrait être fantastique pour le développement de l’horeca, de l’évènementiel ou d’une entrée design pour l’hôtel 4 étoiles.
-La hauteur des plafonds et des vitrines
-La bonne acoustique
-Les locomotives textiles
-Le choix de Primark et de Kiabi qui par la taille et par la primeur de l’installation posent le Centre sur des fondations solides et adaptées au profil socio économique de Charleroi et de sa région.
-Le mix d’Enseignes dans l’Horeca qui renforce le côté Carolo avec des vrais efforts en terme de design.
-Le design des bancs
-La présence en terme de sécurité à voir sur le long terme
-Le positionnement du comptoir d’information
-L’horeca placé à différents endroits du Centre
Enfin bien entendu le nombre de visiteurs enregistrés ces premiers jours d’exploitation.

Je n’ai pas aimé

-Je trouve fou que des travaux sur le ring de Charleroi soient entrepris au même moment que l’ouverture et que la problématique du parking apparaisse aussi rapidement.
-Je n’ai pas aimé mais c’est subjectif l’utilisation de la brique pour la façade. Quant à repositionner la ville, il était possible de prendre un risque même si cela à un coût.
-L’écran de l’entrée principale n’a qu’une faible visibilité de par la structure et la lumière du jour.
-Le nombre d’accès sera une contre publicité si les rues aux alentours ne décollent pas et pourraient porter à terme préjudice en terme d’image et de sécurité.
-Risque en terme de sécurité de par le nombre à surveiller avec donc un impact sur le budget sécurité
-Les portes des différents accès restent bloquées assez facilement ce qui est un problème en terme de gestion de l’énergie.
-La présence de commerces improbables dans un Centre commercial( voitures) ou la cellule dans un état désastreux à côté du Proxy
-Le faible ratio Horeca compensé vraisemblablement par la proximité des grandes Enseignes sur le boulevard.
-L’espace en face du Zara qui est pour l’instant froid
-L’absence d’un espace ludique pour les enfants
-Les fausses présentations florales qui rappellent les années 20
-Les bancs non équipés ou non visibles pour recharger les smartphones
-Que des Enseignes ne soient pas prêtes pour l’ouverture le jour j est choquant.
-Qu’une cellule vide au rez de chaussée ne soit pas habillée
-L’absence de mention WIFI dans le Centre
-Les toilettes inondées le 2 ème jour( Trop utilisées le jour de l’ouverture et des festivités!!!!!!!
-La signalitique pour les annonces diverses sur les vitrines. Une uniformité et une identité devraient être de mise.
-Enfin le sol qui est une catastrophe avec un marquage de tous les liquides

En conclusion Rive Gauche va être une réussite car il est bien placé et qu’il a réussi à disposer de 2 Enseignes Primark et Kiabi nouvelles et correspondant parfaitement aux attentes de ce marché qui vont considérablement augmenter la zone de chalandise. De par cela il va être un concurrent redoutable surtout dans le domaine textile pour les centres commerciaux de Nivelles, de Ville 2 et pour les retail parks de la Région. Cette cannibalisation va devoir être analysée car le pouvoir d’achat et le nombre de consommateurs n’est pas extensible dans les zones primaires et secondaires. Au niveau de mes remarques certaines seront gommées je suis certain rapidement pour d’autres comme l’animation des rues commerçantes environnantes ou du transfert de clientèle entre Ville 2 et Rive Gauche, ce sera à la Ville d’être pointue dans le suivi sous peine de faire de ce Centre une île de fausse prospérité. Je vous conseille comme d’habitude de le visiter et de vous faire votre propre opinion et de vous réjouir avec les Carolos.